Formation Pro et Apprentissage

Former c’est bien plus qu’un transfert de connaissances théoriques, c’est avant tout une acquisition de compétences. C’est pour cela que l’Ecole-IT a choisi de proposer un cursus qui s’appuie sur la combinaison de cours théoriques et une immersion dans le monde de l’entreprise, qui permet aux étudiants d’acquérir des compétences établies et maîtrisées à la fin de leur cursus.

Nous offrons donc à la fois à nos étudiants cette opportunité de bénéficier d’une formation qui leur garantit un accès facilité au marché  du travail, et aux entreprises des stagiaires compétents, capables de les aider à avancer dans leurs projets, pour un budget réduit.

En France les entreprises ont la possibilité de conclure des contrats d’apprentissage ou des contrats de professionnalisation. Dans ce cas la  formation est prise en charge par les OPCO, les organismes en charge du  financement de la formation professionnelle, et les étudiants ne doivent  assumer aucun frais. Quant aux entreprises, elles rémunèrent les  stagiaires sur base du barème expliqué dans le tableau ci-dessous.

Mesure exceptionnelle pour l’année académique 2020-21 :

Dans le cadre du plan de relance de l’apprentissage, le gouvernement français a prévu pour les entreprises, une aide financière exceptionnelle pour le recrutement d’un apprenti en première année

Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021 préparant à un diplôme jusqu’au master (bac + 5 – niveau 7 du RNCP) : (NB l’aide a été prolongée jusqu’au 31/12/2021; vérifiez votre situation) 

  • Une aide exceptionnelle de 5 000 € pour l’embauche d’un apprenti mineur.
  • Une aide exceptionnelle de 8 000 € pour l’embauche d’un apprenti de plus de 18 ans.

Cette aide couvre 100 % du salaire de l’apprenti de moins de 21 ans et 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus.

Différences entre contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation
 Contrat d’apprentissageContrat de professionnalisation
ObjectifFormation initiale (diplôme ou titre professionnel)Formation continue (qualification)
Type de contrat

– Contrat à durée limitée (CDL)

– Contrat à durée indéterminée (CDI)

– Contrat à durée déterminée (CDD)

– Contrat à durée indéterminée (CDI)

Durée du contrat

Lorsque le contrat est à durée limitée, il s’effectue sur la durée du cycle de formation conduisant au diplôme.

La durée du contrat est précisée dans une convention annexée au contrat.

S’il s’agit d’un CDD, la durée minimale est comprise entre 6 et 12 mois. Elle peut être allongée dans certaines situations.
Âge

De 16 à 29 ans révolus.

L’ âge maximum peut être porté à 35 ans (34 ans révolus) dans les cas suivants :

– L’ apprenti veut signer un nouveau contrat pour accéder à un niveau de diplôme supérieur à celui déjà obtenu

– Le précédent contrat a été rompu pour des raisons indépendantes de sa volonté, ou pour inaptitude physique.

Il ne doit alors pas s’écouler plus d’1 an entre les deux contrats.

Il n’y a pasd’âge limite si l’apprenti est dans une des situations suivantes :

– Il est reconnu travailleur handicapé

– Il envisage de créer ou reprendre une entreprise supposant l’obtention d’un diplôme (exemple : dispositif d’aide individualisée Acre, Nacre ou Cape)

– Il est un sportif de haut niveau ou il n’obtient pas le diplôme ou le titre professionnel visé (prolongation maximum d’1 an)

– De 16 à 25 ans révolus (ou de 26 ans et plus pour les demandeurs d’emploi)

– Sans condition d’âge pour les bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou de l’AAH

FormationAu minimum 25 % de la durée totale du contrat150 heures minimum et comprise entre 15 % et 25 % de la durée totale du contrat
RémunérationEntre 27 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou le salaire minimum conventionnel si plus favorableEntre 55 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou 85 % de la rémunération minimale prévue par la convention collective ou l’accord de branche de l’entreprise si plus favorable
Aides pour l’employeur

Notez la mesure exceptionnelle pour 2020-21 décrite plus haut

Aide unique à l’embauche

Aide de 3 000 € maximum pour le recrutement d’un apprenti handicapé

– Réduction générale des cotisations patronales sur les rémunérations n’excédant pas 1,6 fois le Smic

Aide de 4 000 € maximum pour le recrutement d’une personne handicapée

– Aide jusqu’à 2 000 € pour certains demandeurs d’emplois de plus de 45 ans

– Aide de Pôle emploi jusqu’à 2 000 € avec embauche d’un demandeur d’emploi de 26 ans et plus

– Réduction générale des cotisations patronales

Intéressé?